La banque qui vous fait aimer Rhône Alpes
Menu
Culture & éducation

Le film “Ma vie de Courgette” en lice pour l'Oscar du Meilleur film d'animation !

23 février 2017
« Ma vie de courgette » est un film d’animation de Claude Barras. Il a déjà reçu de nombreux prix dont le prix du public au festival d’animation d’Annecy. Il est aujourd’hui nominé aux Césars et aux Oscars. L’occasion de faire le point sur l’industrie du cinéma en Rhône-Alpes.

Une production Rhônalpine

Conçu pendant près d’un an et demi dans les studios du pôle Pixel à Villeurbanne, site technique d’Auvergne Rhône-Alpes Cinéma, ce film utilise la technique du stop motion encore peu développée en France.

« Auvergne Rhône-Alpes Cinéma est une très jolie structure qui sélectionne des projets, puis produit et coproduit des films, avec bien évidemment l’aspect financement et cofinancement. Ces films, majoritairement produits dans la région, ont connu pour certains à la fois une grande renommée, et aussi de beaux prix et de belles sélections dans les festivals, y compris internationaux. « Ma vie de courgette » en est un bel exemple. » nous explique Stéphanie Paix*, président d’Auvergne Rhône-Alpes cinéma.

 

Quelques mois après sa sortie, « Ma vie de courgette » a conquis le public avec déjà plus de 750 000 entrées.

 

Un film international

La postproduction a fait voyager ce film aux quatre coins de l’Europe pendant 6 mois. Le montage s’est déroulé en Suisse, le travail de compositing à Angoulême et enfin de laboratoire à Zurich. Le film a ensuite été distribué dans plusieurs pays européens,  aux Etats-Unis, au Canada, en Angleterre et au Japon. Il est aujourd’hui nominé aux Césars, Oscars et aux Golden Globes, une reconnaissance et une vraie promotion de la filière cinéma rhônalpine.

«C’est un vrai vecteur de développement régional, il y a l’œuvre elle-même, et le fait que cela mette en valeur les infrastructures régionales » souligne Stéphanie PAIX.

 

Le soutien de la Caisse d’Epargne Rhône alpes pour l’industrie cinématographique en Rhône Alpes, enjeu économique et vecteur de tourisme, a également été renforcé fin 2016, par la signature d’un partenariat avec CITIA (cité de l’image en mouvement) à Annecy. CITIA contribue au développement des filières des ''Industries créatives'' du territoire de la Haute-Savoie. Cette politique trouve un aboutissement avec l’ouverture des Papeteries Image Factory, formidable accélérateur de l’activité économique de la filière avec 1 262 emplois en équivalent temps plein en Haute-Savoie.

 

*Stéphanie Paix, président du directoire de la Caisse d’Epargne Rhône Alpes a été nommée présidente de Rhône-Alpes Cinéma en 2016.