La banque qui vous fait aimer Rhône Alpes
Menu
Sport & loisirs

Pralognan veut se refaire un nom

12 janvier 2018
Destination historique symbole, à la fois des premières grandes ascensions alpines comme des prémices des stations touristiques de ski alpin, Pralognan-la-Vanoise est restée longtemps humble et discrète. Soutenue par la Caisse d'Epargne Rhône Alpes, elle a désormais l'envie et l'ambition de lever le voile sur ses atouts, notamment en hiver.

Pralognan-la-Vanoise. Un nom qui résonne à l'oreille de ceux qui connaissent l'histoire de la montagne française. Un nom qu'on associe forcément aux prémices de l'alpinisme avec cette ascension mythique de la Grande Casse par l'Anglais Matthews dès 1860. Un nom qui colle, aussi, à l'avènement des toutes premières stations de ski françaises dès les années 50. Un nom, enfin, qui dans son appellation même, renvoie au majestueux Parc de la Vanoise dans lequel ce village de 700 habitants est plus que jamais ancré (lire par ailleurs). C'est donc à la fois un héritage emblématique fort et une situation géographique singulière qui ont forgé l'identité et la réputation de ce petit village fier de ses traditions. Mais parce que, par nature, on est là-bas humbles et secrets, les années ont filé sans que la destination ne cherche forcément à crier sur les toits ses nombreux atouts. Un phénomène qui se traduit notamment en termes d'organisation d'événements sportifs. « Depuis l'accueil des épreuves de curling en 1992 lors des JO d'Albertville, Pralognan s'est faite très discrète. » reconnaît le directeur de l'office de tourisme, Michel Buisson.

Une Coupe du monde de télémark pour se relancer

Depuis deux ans, « Pralo » - comme l'appellent ses habitués - travaille sur son positionnement. Avec un défi global : conserver son identité mais développer sa notoriété. Un challenge profond et passionnant dans lequel elle se voit soutenue, sur de multiples projets transversaux, par la Caisse d'Epargne Rhône Alpes. Parmi les nombreux « chantiers » s'est ainsi imposée l'organisation d'un événement sportif à portée internationale, en accord avec les contraintes techniques, humaines et financières de la station, pour venir s'ajouter à l'événement estival de trail qu'est le Tour des Glaciers de la Vanoise. « Certes, ce n'est pas du ski alpin ou du biathlon, mais cela reste une Coupe du monde qui nous permet de former des individus à tous les postes, niveau technique, promotion, hébergement... C'est une opportunité tout simplement de nous structurer en douceur mais avec des fondations solides. » note le directeur.

Une reconquête réfléchie et programmée

Cette Coupe du monde organisée les 12 et 13 janvier réunit près de 70 coureurs et une dizaine de nations. Une manière de mettre en lumière les capacités d'organisation événementielle d'un village de moins de 1 000 habitants. D'autant que le choix du télémark est stratégique  : « sport traditionnel et authentique tourné vers la modernité (ndlr la discipline cherche à se structurer, évoluer pour prétendre à moyen terme à une place dans le giron des sports olympiques), il correspond parfaitement à notre image. Plutôt bien implanté chez les professionnels du ski, il nous permet également d'augmenter notre notoriété parmi cette population où nous manquons cruellement de visibilité. » Cettepremière reconquête des « acteurs économiques du ski » sera suivie par celle des skieurs locaux, déjà amorcée en parallèle, puis celle des touristes dans leur globalité. Ou comment une Coupe du monde de télémark s'érige finalement comme le symbole du renouveau pour une station historique.

 

 

Le parc de la Vanoise, atout majeur de Pralognan

Pralognan a donc désormais à cœur d'affirmer et de faire connaître son profil de destination hivernale idéale. Sa réputation a en effet toujours été très centrée jusqu'alors sur ses atouts estivaux. Bordé par une dizaine de sommets à plus de 3 000m dont la légendaire Grande Casse (3855m), couvert sur plus des deux tiers de son territoire par le Parc National de la Vanoise crée en 1963 et traversé par le fréquenté GR55, Pralognan s'érige comme l'un des grands fiefs de la randonnée en France. Est donc désormais venue l'heure de valoriser à sa juste valeur cette situation privilégiée et cet environnement préservé pour la pratique d'activités hivernales. Avec comme deux piliers -et non des moindres-, un site nordique conséquent ancré au cœur du Parc Naturel côté pile et un domaine alpin associant panorama de haute-montagne et enneigement exceptionnel côté face !